Du vent dans les branches de sassafras

Western burlesque de René de Obaldia

Au fin fond du Kentucky, au début du XIXème siècle. La famille Rockefeller est attablée devant un maigre repas. John-Emery, le patriarche bourru, observe son petit monde d’un oeil mauvais. Il y a Caroline, son épouse aimante,  Tom, pâle voyou qui rêve de fortune et d’aventure et sa soeur Paméla, une beauté sauvage qui préfère se réfugier dans ses romans-feuilleton. Enfin, le Docteur Bulter, parasite de la famille, noie ses crimes passés dans l’alcool et la débauche.

Oui mais voilà, nous sommes en pleine conquête de l’Ouest et les Indiens ont rasé les environs : Pancho City n’est plus que des ruines fumantes. Alors que les Rockefeller décident de se barricader, arrive une inconnue terrifiée : Miriam, putain au grand coeur. Elle trouve refuge chez les Rockefeller et va faire surgir des souvenirs lointains et parfois douloureux.

Musique, danse, rire et larmes, cette pièce de René de Obaldia est une véritable mine d’or. Ce texte à la fois poétique, émouvant et burlesque nous a permis toutes les folies.

affiche final

Un spectacle de la compagnie l’Entracte
Mise en scène de Ariane Raynaud et Fleur-Anne Ruchmann
Avec Thibault Batteux, Marjorie Bosch, Damien Cahen, Nils Knudson, Marine Mandrila, Sandra Provasi, Ariane Raynaud, Fleur-Anne Ruchmann, Romain Trevisan et Paul Vigier
Chant : Swann
Danse : Pauline Lefort
Musique : Lillian Legendre et Thibault Batteux
Costumes : Norida Chin
Décor : Ye-Rinne Park
Photo : Balthazar Lab et Diane Tellarini
Communication : Moana Picaud-Lucet

Crédit photo : Balthazar Lab

Publicités